Le Gletton

Mensuel de la Gaume et d'autres collines

Les derniers Glettons parus

Le Gletton de mai 2017

Le Gletton de mai 2017

Hugues Morelle – Gomery - pilote de montgolfière

Hugues Morelle travaille comme monteur-truquiste. Il possède une montgolfière qu’il utilise une dizaine de fois l’an. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de sa passion. « C’est si beau, la vue de si haut… ».

La COLUPA

La COLUPA, c'est la Coalition LUxembourgeoise pour la PAix – au départ Coordination- qui rassemble une vingtaine d'associations qu'elles soient syndicales, environnementales, tiers-mondistes et bien entendu pacifistes ! Ils ont œuvrés ensemble à Bertrix et à Vielsam le 21 mars denier, jour du printemps, à une manifestation très originale intitulée « Tambours pour la Paix » organisée aux quatre coins de la province en présence de nombreux enfants.

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (11), les maisonnettes de garde-barrière(8)

Continuons avec les maisonnettes de garde-barrières situées en Gaume tout au long de la L165 dite « Athus-Meuse », de Halanzy au domaine des Epioux, avec Houdrigny, Villers-la-Loue, Berchiwé et Meix-dvt-Virton.

« Le pied en coulisses » - Lamorteau

C'est un lieu de fabrication et de création artistique, soit « une usine à spectacle » installée dans les anciens établissements Soconfils, explique Jean-Paul Jeuniaux, Gaumais de cœur, qui a lancé cette initiative privée à partir de Liège.

Pour une vitesse culturelle sans limitation

« La vie sans Culture, c'est un océan sans vague, une mer sans écume, un pain sans levain, une bière sans levure. » A l'image de la biodiversité, indispensable à la survie de la planète, le Culturel est essentiel à notre vie intérieure et à notre recherche de bonheur. Réflexions et découvertes…

Et pour terminer en beauté, une ode au balbuzard pêcheur, en hommage à Julos Beaucarne.

Le Gletton de mai est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 2€50 ou à défaut, en versant la somme de 4€08 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de Mars 2017

Le Gletton de Mars 2017

« Ma part des Anges », boutique-bar à vins - Florenville

Magali Tholl et son époux Philippe Bastin vous y accueillent pour acheter une bonne bouteille, boire un bon verre de vin, déguster un alcool rare, participer à une soirée à thème ou encore, partir à la découverte du monde merveilleux de l'œnologie. Bonnes découvertes.

Les Canadiens de Gaume (2 et fin)

Ensemble, nous continuons d'évoquer « les Canadiens de Gaume » d’il y a 40 ans (!), en épluchant les souvenirs de Reynold Chardome qui se remémore le café du Central à Saint-Mard considéré comme le QG des aviateurs de Marville, du dollar canadien, et pour terminer, de leur société de consommation et de leur départ tonitruant.

Quand le patois gaumais se digitalise

Après avoir été transcrit dans des livres, des dictionnaires, le patois gaumais, langue orale par excellence, retrouve une nouvelle vie dans divers enregistrements numérisés. Une aubaine à découvrir pour de nombreux amateurs !

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (9), les maisonnettes de garde-barrière(6)

Après la L 155 de Marbehan à Lamorteau, voici les maisonnettes de garde-barrières situées en Gaume tout au long de la L165 dite « Athus-Meuse », de Halanzy au domaine des Epioux, avec Halanzy, Palgé et Musson.

Lu pour vous

« Wilhelm Hentschke, un brasseur saxe en Gaume » et la brasserie d’antan de la Soye à Gérouville, rédigé par Yves Claude, fer de lance du Musée brassicole des deux Luxembourg. A déguster sans modération.

Le Gletton de mars est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 2€00 ou à défaut, en versant la somme de 3€58 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de janvier-férvier 2017

Le Gletton de janvier-férvier 2017

Fermes, hameaux et lieux perdus de Lorraine belge (2e partie)

A la suite du Gletton de janvier-février 2016, nous vous proposons de (re)découvrir dans ce Gletton (2e partie), d’autre fermes, domaines et hameaux isolées. Agréable lecture et bonnes découvertes…

Le domaine de la Soye

Cela fait trois ans que Dominique Frémont habite dans ce havre de paix à la recherche de la « zen attitude », et cela marche ! Il mène vie très simple vivant de peu de choses accompagné de Papouille et de La Frousse, pratiquant la marche et le vélo à souhait, respirant le calme et la volupté des paysages de l’endroit.

En complément à cette rencontre, vous découvrirez un historique assez fouillé de l’ancien site artisanal de la Soye avec maison de maître, brasserie, porcherie, complètement à l’abandon et même en ruines, au travers de 5 siècles d’activités !

Le hameau de Villers-Tortru

Situé assez loin de la route Etalle-Arlon et séparé de celle-ci par le marais et la Semois, les gens de ce hameau mènent une vie paisible loin de toute agitation. Rencontre avec Simone Pettinger et Abel Eppe qui se remémorent leur jeunesse.

Le domaine de Beauregard

La ferme, avec ses dépendances et l’ancien moulin, situés en bordure de la route Virton - Florenville témoignent encore du passé seigneurial de l’endroit, du temps où Beauregard dépendait de la seigneurie d’Houdrigny. Quand aux habitants, il ne reste plus que les époux Cadet- Pierson qui occupent la maison du fond.

Les fermes à Faascht

Faascht, un lieu-dit de la commune d’Attert, mais surtout deux grandes fermes voisines perdues dans la campagne, situées entre les villages de Grendel et de Tontelange à quelques centaines de mètres de la frontière luxembourgeoise. Vous découvrirez la première ferme des Fagneray avec Patricia et de Thierry de la 4e génération. Quand à la seconde ferme, notamment spécialisée dans la production de biométhame gérée hier par les frères Kessler, a été reprise depuis peu par Melody Kessler et Ludovic Peter.

La ferme du Taillis à Saint-Léger

Tout au bout de la rue Perdue, au bord du massif de la forêt communale, une grande propriété partiellement clôturée abrite de superbes bâtiments. L'actuel propriétaire, a tout rénové en respectant l'esprit de l'architecture d'origine.

La ferme du Mesnil à Breuvanne

Nous vous présentons une des plus belles fermes de la région, avec la rencontre de Mme Suzanne André, veuve de Jacques Lequeux, qui y habite depuis 1958 !

La ferme de Griffaumont

En partant de la Ferme du Ménil direction Izel puis Chiny sur votre droite, vous rencontrerez la ferme de Griffaumont, fief de la famille André qui occupe les lieux depuis 1884, soit de puis 5 générations.

Le moulin de Lahage

Rencontre avec la famille Besseling qui depuis 1926 habite ce moulin, reconverti en 1955 en une charmante maison habitée aujourd’hui par Stany et Sara.

Le Gletton de janvier-février est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 6 € ou à défaut, en versant la somme de 8€37 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de Novembre 2016

Le Gletton de Novembre 2016

Dany ARNOULD de Bellefontaine, tourneur de manivelle ou la passion de l’orgue de Barbarie

Les personnes passionnées sont souvent passionnantes. C’est le cas de Dany Arnould de Bellefontaine qui, l’âge de la pension venu, s’est trouvé un violon d’Ingres bien loin de son métier de terrassier. Il est devenu une sorte de ménestrel animant diverses festivités avec son orgue de Barbarie. Comment faire de la musique sans la connaître ? Tout un art à découvrir et surtout à entendre au travers d’un vaste répertoire qui évolue.

Les Canadiens de Gaume, Reynold CHARDOME de Halanzy

« En dehors du CETA, parle-t- on encore du Canada en Gaume ? » s'interroge Reynold Chardome, un Gaumais sexagénaire habitant à 400 m de la frontière française, ce qui peut expliquer le franc-parler et la gouaille naturelle du personnage en question.

Retrouvailles et évocation.

Vin en VIE à Torgny

Torgny, un des plus beaux villages de Wallonie, présente de multiples attraits: ruelles, façades, lavoir, réserves naturelles, vignes, restaurant étoilé... Partons également à la découverte de la boutique Vin en Vie, installée dans une superbe bâtisse au cœur du village, et de son gérant passionné et passionnant Cédric Thomas. Un caviste averti qui vous propose de bons vins à des prix raisonnables. Bon choix et à votre santé.

Le pensionnat du Faubourg d’Arival à Virton (2)

Suite de l’article passionnant de Claudy Wolff avec bien des souvenirs encrés dans sa mémoire car, un passage par l’internat, cela ne s’oublie pas de si tôt.

L’internat des Arts et Métiers de Pierrard-Virton, Bruno BODEUX.

L’article de Claudy Wolff sur le pensionnat du Faubourg d’Arival a tout de suite donné l’idée à Bruno Bodeux qui comptabilise déjà 30 ans comme éducateur, à écrire un article complémentaire mais pas du tout contradictoire. Tout simplement, avec une autre vision, forcément différente, qui est celle de l’éducateur.

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (8), les maisonnettes de garde-barrière(5)

Terminons notre périple ferroviaire à la découverte des maisonnettes de garde-barrière bordant la L 155 de Virton-Ville à Lamorteau.

Bonnes fêtes de fin d’années à vous chers lecteurs, revendeurs et à la presse. A 2017, pour de nouvelles aventures glettonnesques tant inédites que passionnantes à découvrir…

Le Gletton de décembre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 2€00 ou à défaut, en versant la somme de 3€58 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur- Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de novembre 2016

Le Gletton de novembre 2016

Le pensionnat du Faubourg d’Arival à Virton (1)

Au travers de nombreux souvenirs et non des moindres, évocation de Claudy Wolff de la vie en internat dans les années 1960. Cet établissement scolaire Virtonnais accueillait deux écoles : l’Athénée royal qui occupait les bâtiments de droite et à gauche, l’école normale qui formait les futurs instituteurs et les régents rassemblant ainsi les filles et les garçons, les noirs et les blancs, les internes et les externes soit plus de 200 élèves. C’est quand on est adolescent, on doit apprendre à voler de ses propres ailes et pour cela, le pensionnat est une formidable école de vie. Rétroacte…

Découvrir la Gaume au pas de chevaux avec « Attelage, nature et plaisir ASBL »

Martine De Gendt et Michel Magnette de Sainte-Marie-sur-Semois sont des mordus des chevaux et de l’attelage. En créant en 2011 leur ASBL, ils ont voulu partager avec le plus grand nombre leur passion. Martine est licenciée en kinésithérapie et Michel a

été débardeur durant 35 ans. La forêt est leur domaine de prédilection. Hue…

« L’Univers des Simples » à Arlon

Les « simples » ou « simples médecines » (simplicis medicinae ou simplicis herbae, selon les appellations latines) était le nom donné au Moyen Age aux plantes médicinales. « L’Univers des Simples » est aussi le nom d’un magasin qui existe à Arlon depuis une dizaine d’années proposant une alimentation naturelle et des cosmétiques biologiques. Ludovic Dubray est le gérant de cette entreprise essentiellement familiale, où chacun et à tour de rôle, tient cette herboristerie du XXIème siècle tout en maîtrisant les dosages et le type de plantes choisi.

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (7), les maisonnettes de garde-barrière(3)

Continuons notre périple ferroviaire à la découverte des maisonnettes de garde-barrière bordant la L 155 reliant Marbehan à Lamorteau de Han à Pierrard.

« Quand la guitare me démange… » de Jean Luc Gillet

Vous découvrirez deux chansons de sa composition : « Le garde-barrière » et « A Trottinette».

Le Gletton de novembre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 2€00 ou à défaut, en versant la somme de 3€58 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton d'octobre 2016

Le Gletton d'octobre 2016

Le village d’ETHE et la tourmente révolutionnaire (1800-1843) – Jean-Luc Lefèvre

Moins d’un demi–siècle d’histoire locale, pas plus, que les délibérations des autorités communales de la mairie d’Ethe éclairent très crûment: jamais les puissants ne s’étaient succédé aussi rapidement, laissant les habitants d’une bourgade face à eux–mêmes et à leurs problèmes, énormes ! A découvrir cette très intéressante étude présentée en 9 pages…

Nos plantes sauvages à déguster

Le dernier né de la série de guides "La Gaume Naturelle" du S.I. de Virton est consacré aux plantes sauvages comestibles de Gaume. Bernadette Delit et Adèle Reuter nous emmènent à la découverte de ce monde méconnu mais passionnant, au travers de 18 plantes accompagnées chacune d'une recette originale. A déguster sans modération…

Les journées du Patrimoine 2016

Les dernières Journées du Patrimoine ont été consacrées au patrimoine religieux et philosophique. Une bonne occasion de (re)découvrir ces lieux riches d’un long passé surtout ceux liés à la religion catholique qui ont laissé leurs empreintes dans nos villages, nos campagnes et dans notre culture. Églises, chapelles, croix, potales…en sont autant d’exemples.

Lu pour vous : A la découverte du village d’ECOUVIEZ – Gérard Cady

Inlassablement, Gérard Cady poursuit son exploration des villages du pays de Montmédy. Aujourd’hui, il nous présente le village frontalier d’Ecouviez. La récolte d’informations a été particulièrement abondante avec de nombreux documents et photos en couleurs. À la lecture de l’ouvrage, on redécouvre un village qui, à une certaine époque, a pu se targuer d’une activité économique hors du commun.

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (6), les maisonnettes de garde-barrière(2)

Continuons notre périple ferroviaire à la découverte des maisonnettes de garde arrière bordant cette fois la L 155 reliant Marbehan à Lamorteau.

Le Gletton d’octobre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 2€00 ou à défaut, en versant la somme de 3€58 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de Septembre 2016

Le Gletton de Septembre 2016

Dans la continuité du Gletton consacré aux villages de Bleid-Gomery n° 484-485,

nous vous proposons deux articles supplémentaires. Quelle aubaine…

« Soleil du cœur », maison d’accueil pour hommes à Gomery.

Tout un symbole cette maison ! Mathieu Lefort, le directeur de l’asbl, implantée à l’entrée de Gomery en venant d’Ethe et qu’on appelle souvent la Maison Rose qui a vu le jour le 24

décembre 1986 à l’initiative de l’abbé Aimé Dagonier, nous en parle.

Le foot à Bleid, c’est désormais « l’ES Bleid »!

 

« L’ES Bleid », pour Entente Sportive Bleid créée en 2014, est née sur les cendres du F.C Bleid (Football Club Bleid), fondé en 1986 et disparu en 2012. Une histoire extraordinaire voire extravagante pour ce club d’un petit village au cœur de la Gaume qui a connu ses lettres de noblesse dans le début des années 2000 !

Continuons ce Gletton de septembre avec :

Une nouvelle bière en Gaume : « La Clochette », à Etalle.

On connaît son nom depuis quelques années dans le sud-Luxembourg et dans la région de Durbuy. Mais cette bière commercialisée dans des bouteilles à bouchon mécanique était jusqu’en août brassée à façon, c’est-à- dire que les quatre amis brasseurs Gilbert maller, Frédéric Dehare, Jérôme Louis et Jacques Breulet, allaient la brasser dans une autre brasserie, faute d’avoir leur propre matériel. C’est désormais du passé ! Santé…

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (5), les maisonnettes de garde-barrière(1)

Lors de vos déplacements en train, en regardant furtivement à travers la vitre pour

admirer le paysage qui défile, vous avez déjà certainement remarqué à l’approche des

gares ou des passages à niveau « des maisons » qui se dressent fièrement, pour la

plupart peintes en blanc. Vous en rencontrerez des basses, des hautes, de formes

carrées ou rectangulaires. C’étaient des maisons de fonction du personnel de la

SNCB, découvertes…

Une momie méconnue en Ardenne !

Similitude de « préparation » d’une momie et d’un jambon d’Ardenne… Accrochez-vous, et bon appétit.

Le Gletton de septembre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la

modique somme de 2€00 ou à défaut, en versant la somme de 3€58 frais d’envoi

compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740

Villers-sur- Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Juillet - Août 2016

Juillet - Août 2016

Le Gletton 484-485 de juillet-août 2016, fort de ses 60 pages avec sa superbe couverture en quadrichromie, vous propose sa 36e (!) promenade des vacances. Ce double numéro spécial (à conserver), est entièrement consacré à la découverte des villages de Bleid Gomery, situés entre les deux grands axes routiers (Athus-Virton et Arlon-Virton) qui sont méconnus pour beaucoup d’entre nous.

En préambule, une présentation fouillée en 30 pages rédigées par Joseph Collignon sous toutes ses formes, au travers de photos inédites et insolites vous est proposée : l’étymologie des deux villages accompagnés d’un brin d’histoire, la population, la guerre de1914-1918 à Bleid et le 10 mai à Gomery, les châteaux, les bâtiments religieux…

Vous partirez ensuite à la rencontre d’hommes de plume avec Germain et Raymond Depiesse, Adrien de Prémorel, Adrien et Gaston de Gerlache, Gomery et Bleid vus par Dominique Billion ; Georges Renneson, cantonnier en 1939 ; Pierre Depiesse, artisan d’un autre temps; l’Etaule, de Marcel Thiry ; l’épicerie, de Renée et de Marcel ; la cuisine, de Pascaline Thiry ; Jean Bruyère, psychologue, musicien et disciple d’épicure ; Jean Nicolas, dit « le Jean à la jambe de bois », tenancier de la station à essence de la marque Shell au « Carrefour des 4 Chemins » ; les deux centenaires, Octavie Hisette et Marie-Louise Bailleux ; les escargots, de Laurence et Christophe Bodlet ; la rose, baptisée Gomery » ; le remembrement et le VTT à Bleid ;

Et vous terminez la charmante balade de ces sympathiques villages gaumais au rayon nature, avec la forêt et ses arbres remarquables de Bleid et de Gomery. Agréable lecture et passionnantes découvertes…

Le Gletton des vacances de juillet-août est à vous procurer sans tarder dans les dépôts habituels pour la modique somme de 5€ ou à défaut, en versant la somme de 6€80 frais d’envoi compris, au compte IBAN BE37 0010-3441-0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois – ou secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de juin 2016

Le Gletton de juin 2016

Lady Green, Fratin, nouvelle fée verte de la gastronomie gaumaise

Annie Thiry, alias Lady Green, vient d'ouvrir un restaurant de cuisine vive dans le doux village de Fratin, juste à côté du Point B'arts. Originaire de Les Bulles, elle s'est

installée à Fratin il y a déjà seize ans. Passionnée de cuisine depuis toujours, elle a fini par franchir le pas en vous proposants une savoureuse et vertueuse alliance entre santé et gastronomie. A découvrir et à savourer dans son restaurant…

Réhabilitation d’une carrière à Heinsch

Une ancienne carrière est en cours de réhabilitation à proximité de Heinsch. Non pas qu'on envisage d'y extraire de nouveau sable et pierres, mais bien pour y restaurer notamment une pelouse sur sable. Ces impressionnants travaux sont réalisés dans le cadre du Life Herbages.

Des Attetois au 4L Trophy au Maroc

Cette organisation dérivée du Paris- Dakar a permis à quatre jeunes de la commune d’Attert d’y participer. Des Renault 4L pour un formidable voyage dans le désert marocain, dont l’objectif de ce rallye était de récolter du matériel scolaire et sportif pour des enfants via une asbl qui s’intitule « Enfants du Désert ». Chapeau les gars…

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (4)

Nous finissons ce mois par l’imposante étude des bâtiments de gares de : Latour formation, St-Vincent-Bellefontaine, Virton-Ville, Signeulx, Gorcy, et de Veslosnes-Torgny. En septembre, nous vous proposerons une étude consacrée aux maisonnettes de garde en tous genres…

Lu pour vous, la BD à travers champs

Nicolas Debon. Découverte d’un auteur lorrain qui nous invite dans son album « ’essai » et nous plonge dans un aspect méconnu de l’histoire de sa région s’inspirant d’un fait réel : la création, en 1903, d’une colonie libertaire dans la forêt des Ardennes par Fortuné Henry et ses compagnons.

René Hausman. Hommage est rendu à cet illustrateur belge mondialement connu (décédé 28 avril dernier) auteur dans le journal Spirou, d’admirables dessins animaliers et d’aventures en bande dessinée de Saki et Zunie, deux enfants de la préhistoire.

Le Gletton de juin est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 2€00 ou à défaut, en versant la somme de 3€58 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de mai 2016

Le Gletton de mai 2016

Nicolas NOBLET- « Noble cycles » en gare d’Arlon

Non, vous ne rêvez pas. Il existe tout près de chez vous, à Arlon pour l’instant et dès

cet été en Gaume, un artisan qui pense et conçoit de ses mains des cadres de vélo, sa

spécialité, et qui peut dans la foulée vous modeler l’ensemble de votre cycle, selon

vos envies, votre physique, votre utilisation et votre portefeuille.

Patrick WEYDERS- 40 ans de chansons !!!

« La chanson peut tout dire : le meilleur, le pire.» Depuis 40 ans, Patrick Weyders a

fait sienne cette affirmation. Surtout connu pour sa participation au groupe « Cré

Tonnerre », il a derrière lui tout un paquet de chansons qu’il a présentées au travers de

divers projets musicaux. C’est l’occasion de faire un brin de causette avec l’ami.

Vincent MASSIN-Tintigny- cinéaste

Ce nom ne dit certainement rien au commun des mortels. Mais si on vous dit «

Céleste », ce court-métrage régional, sorti l’an dernier avec André Wenkin comme

acteur principal, alors voilà qui devrait vous parler davantage … Rencontre avec un

passionné de cinéma qui va vous faire partager sa passion.

Corine NOEL - Etalle- l’Art du mobilier ludique

Cette jeune Stabuloise de 23 ans est architecte d'intérieur, fraîchement diplômée de

l'école Saint-Luc à Liège. De jour, elle travaille à Florenville pour les Meubles

Richard et lorsqu'elle rentre chez elle, elle se remet à dessiner du mobilier à la fois

ingénieux, ludique et souriant, à l'image même du personnage.

Eaux, vins, mille saveurs - Epiez-sur- Chiers

Dans le charmant petit village français d'Epiez-sur- Chiers, tout proche voisin de

Torgny, Aurélie et Manuel tous deux sommeliers diplômés, ont ouvert fin 2011 une

cave à vins et épicerie fine. Vins de France et produits régionaux mais surtout conseils

de professionnels, sont les spécialités de la maison.

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (3)

Poursuite de cette étude des bâtiments de gares de Gaume qui ont chacun leur

architecture insoupçonnée, construits selon le modèle Type de 1893, dont 3 existent

encore. A découvrir…

Le Gletton de mai est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique

somme de 2.00 € ou à défaut, en versant la somme de 3€58 frais d’envoi compris, au

compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-

Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton d'avril 2016

Le Gletton d'avril 2016

Le café Suisse à Arlon.

Le mois passé, nous vous avons présenté le café Le Charolais, qui a fermé sa porte le 31 mars au bas de la rue de Neufchâteau à Arlon. Cette fois on monte au Faubourg, ou à la rue des Martyrs… Mais ce café se situe bel et bien à l’angle des deux rues, à l’un des deux feux tricolores des Faubourgs. On ne peut pas le rater. C’est une institution dans le chef-lieu. A tel point, que c’est sans doute le plus vieux café d’Arlon qui fut un haut lieu de rendez-vous commerciaux au début du XXème siècle ! Rencontre avec la sympathique tenancière Betty, jeune sexagénaire, qui est pourtant à l’ouvrage depuis ses 14 ans ! Santey, mais avec modération…

Le Grand Feu.

Les dernières décennies, le renouveau d’une tradition oubliée, les Grands Feux, a gagné toute la Lorraine belge. Diverses associations (groupes d’animation villageois, écoles, patronages et même des pompiers) l’ont inscrite dans leur calendrier de festivités. Chacune y apportant sa propre créativité. Anciennement très liée au rythme agraire, cette coutume a aujourd’hui d’autres fonctions. Quel sens pour aujourd’hui ? Allumez le feu…

Le patrimoine ferroviaire de Gaume (2)

Poursuite de cette étude fouillée avec l’architecture des gares de Gaume qui ont chacune leur caractéristique et leur historique, dont la gare de Marbehan avec ses quatre bâtiments qui sont succédés (un record !) et certaines, sur base du plan Type de 1873 qui va nous révéler l’étonnante genèse commune et souvent insoupçonnée de la plupart de nos gares gaumaises. A découvrir…

(Les) ATHUS –VUS.

Un nom original en forme de clin d’œil ! Tous les trois sont enseignants à l’Athénée Royal d’Athus et se sont lancés dans la chanson lors d’une fête de l’école en 2013. Avant tout, ce sont des passeurs de mémoire qui chantent sur des notes d’espoir pour la paix.

Le Gletton d’avril est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 2.00 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de Mars 2016

Le Gletton de Mars 2016

« Les Coralpins Gaumais », une ode à la pipe majestueuse

« La pipe majestueuse » mesurant près de 4 mètres de long, mais appelé le cor alpin, est un instrument à vent, naturel, en bois, connu depuis des centaines d'années dans les pays montagneux. Grâce au talent et à la complicité de trois amis gaumais, Jean-François Claisse (tromboniste), Didier Depienne (clarinettiste) et de Daniel Hubert (tubiste), celle-ci, de par sa très belle sonorité, a fini par percer les brouillards ébouriffés de la Gaume depuis trois ans. A entendre absolument dans la forêt.

« Le Charolais », un des vieux cafés d’Arlon, ferme sa porte

C’est un des plus vieux cafés du chef-lieu. Sans doute pas le plus connu car il se situe à l’écart du centre-ville mais il attire une clientèle de fidèles à qui il va manquer tout prochainement. En effet, ce 31 mars, « Le Charolais » fermera définitivement sa porte qui donnait sur le début de la rue de Neufchâteau. Evocation.

(Les) ATHUS –VUS.

Un nom original en forme de clin d’œil ! Tous les trois sont enseignants à l’Athénée Royal d’Athus et se sont lancés dans la chanson lors d’une fête de l’école en 2013. Avant tout, ce sont des passeurs de mémoire qui chantent sur des notes d’espoir pour la paix.

Torgny, un gîte pour les chauves-souris.

Sur les hauteurs du village de Torgny, tourné vers la France toute proche, le Clos de la Zolette était au siècle dernier une magnifique guinguette. Aujourd'hui, ce petit bâtiment récemment restauré est voué à l'usage exclusif des chauves-souris dont le Petit Rhinolophe.

10 mai 1940 : l’exode de la famille Flamion de Termes

Le 17 juillet 2015, Marie-Louise et André Flamion ont refaits ensemble le chemin parcouru par eux-mêmes, leurs parents et de nombreux Gaumais de Termes lors de leur exode à Sainte-Menehould en France en mai 1940, soit 730 km. 75 ans plus tard, ils se souviennent…

Lu pour vous

« Pauvre Lelian » de Dominique Billion.

Sous le titre « Pauvre Lelian » se cache l’anagramme de Paul Verlaine, célèbre poète français du XIXe siècle. Dans son livre, l’Arlonais Dominique Billon s’est donné pour tâche de reconstituer de la façon la plus vivante qui soit le destin à la fois passionnant et misérable de l’un des plus grands poètes de la langue française.

« Alicia » d’Irène Jacques

Irène Jacques de Sommethonne en est à son cinquième ouvrage. Au travers du chemin de sa vie, elle cherchait sa propre identité. Depuis, s’inspirant de ses nombreuses rencontres, elle propose dans ses livres d’autres personnages en quête d’un certain bonheur avec Alicia, Frank et les autres.

Le Gletton de mars est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 2.00 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de janvier&février 2016

Le Gletton de janvier&février 2016

Dans notre imaginaire, les lieux isolés sont toujours chargés d’un peu de mystère. Ces endroits reculés et les gens de Gaume qui y vivent nous ont interpellés. Nous sommes partis à leur rencontre. Leur nombre ne joue pas en leur faveur. Heureusement, il leur reste l’omniprésence d’une nature étendue sur de grands espaces et un calme singulier. En première partie de ce gletton, avec la découverte des hameaux.

Le hameau de Gévimont (Ethe) :

de la ferme à l’usine avec Jean-Louis Roiseux et Sophie Devos ; deux nouveaux arrivants, Vivien Guermann et Alexandra Tourtier ; Pascal Cardron et Pascale Robert, deux bâtisseurs dans l’âme ; à la ferme d’élevage de Jeanne Humbert et René Sternotte ; et Jean-Paul Henry et Christine Robinson habitant la plus vieille bâtisse du hameau.

Le hameau d’Hamawé :

le hameau d’Hamawé trouve sans doute son origine dans sa proximité avec la rivière, le Ton. Tout au long de son histoire, le lieu accueillera un haut fourneau, une forge, un moulin, une scierie et une ferme. Rencontre avec la famille Harnois visant l’autonomie et la diversification des produits de leur exploitation ; et la famille Roiseux.

La ferme de Bar et ses 170 ans d’existence !

Nicole et Jacky Bertrand, qui y résident depuis 37 ans ; l’arrivée de Franky Depuydt et Bétrice Hutlet, initiateurs des activités culturelles ; le plus jeune couple Amélie Lequeux et Matthieu Lefort ; et Jean-Yves François. Et si les habitants sont charmants et pittoresques, ce qui rehausse un peu plus le charme de l’endroit, c’est le Théâtre du Fenil que vous découuvrirez également.

Le « Lingenthal »

Petit coin de paradis lové dans un fond de vallée encaissée, entre le terrain de football de Waltzing et le village grand-ducal d’Eischen, avec ses résidents habitant dans l’ancien moulin reconverti en logements.

La ferme de Rawez à Saint-Vincent

Havre de paix tenu par Dominique Hommel et Fabienne Hubert ; Fanette et Quentin ayant racheté et transformé l’ancienne halle à charbon.

« Au bout du Fourneau Marchand »

Entre Croix-Rouge et Huombois, avec Brigitte et Dominique habitant dans un chalet en bois.

Dans la seconde partie de ce Gletton, vous découvrirez une étude fouillée et détaillée des bâtiments de gares de Gaume qui, depuis les différentes restructurations tant ferroviaires que vicinales, ont disparu du paysage, ont été réhabilités ou sont en voie de réhabilitation. Les propriétaires qui les occupent ont mis tous leurs talents et leur cœur à l’ouvrage afin de conserver au mieux le cachet d’antan de ces bâtiments datant des années 1880.

Le Gletton de janvier-février est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 5 € ou à défaut, en versant la somme de 6€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de Décembre 2015

Le Gletton de Décembre 2015

Léa Pochet (Muno), une petite « Pearl » de Gaume

Du haut de ses dix sept ans et demi, Léa Pochet commence à concrétiser lentement, mais sûrement, les espoirs que certains (de plus en plus nombreux) mettent en elle au travers de la chanson. Léa compte bien approfondir son set, clarifier ses compos et travailler aussi avec le groupe Watch out, dans lequel elle évolue. Avec ses bouclettes, elle possède un petit côté mozartien et quand elle chausse ses lunettes, elle nous fait songer à Janis Joplin, que l’on nommait « The Pearl ».

Dans les coulisses du patrimoine : Alicia Gillet (Habay-la-Vieille), restauratrice d’œuvres d’art.

Amoureuse de sa région et de l’art, Alicia met une belle énergie à faire revivre notre patrimoine en restaurant des œuvres d’art avec la tête, les mains et le cœur. Car, restaurer, c’est un travail interdisciplinaire, qui allie la recherche scientifique, l’art et l’artisanat dans la rigueur et l’humilité. Du beau travail de réalisé à découvrir…

Le chemin des écoliers - quatrième : des précurseurs

Avant d’être ce qu’elle est aujourd’hui, l’école primaire a connu bien des changements. Anticipant son développement, certains personnages ont concrètement permis sa réalisation En voici trois ecclésiastiques qui ont œuvré pour permettre à des petits villageois d’acquérir une première formation : Charles de Saint-Baussant ( Meix-le-Tige), sire Nicolas Dorion (Ruette), et Jean Marci (Chassepierre).

La brasserie Gengoulf (Villers-devant-Orval) a 5 ans d’existence

Dans la foulée de Brassigaume, nous avons fait le point sur les expansions et les nouveautés de nos brasseries gaumaises (cfr Gletton de novembre). Suite, avec la brasserie Gengoulf qui produit une blonde à 6.1% et une aux cèpes de 7.5% pour une production de 3800 litres par mois. Santey’, mais avec modération…

Lu pour vous : L’ASBL Les Amis du Rail, de Halanzy à toute la province

C’est une association qui s’est forgé une belle visibilité, et même une certaine reconnaissance en matière de défense et de promotion du chemin de fer en province de Luxembourg. Les ARH (Amis du Rail Halanzy), devenus ARH Luxembourg ASBL, sont depuis trente ans (!) de tous les combats ferroviaires. Une histoire qu’ils racontent dans un ouvrage paru à l’occasion de cet anniversaire.

Ode « Au vrai bonheur » Guy Guissard (Marbehan)

Bonnes fêtes de fin d’années à vous chers lecteurs, revendeurs, la presse, et à 2016 pour de nouvelles aventures…

Le Gletton de décembre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de Novembre 2015

Le Gletton de Novembre 2015

Madeleine Peignois (Ethe) : Pompier, un métier passionnant qui fascine.

C’est le métier qu’a choisi Madeleine Peignois, la fille du Glaude. Elle fait actuellement partie de la 1ère équipe de pompiers volontaires casernés à Virton. Sa mission principale consiste à protéger les personnes, les biens et l’environnement mais aussi à combattre le feu et à offrir secours et assistance aux personnes. « Pim –Pom… »

Les bières gaumaises ont la pêche !

Le monde brassicole évolue considérablement de jour en jour. Mais, au niveau de la Gaume et d’autres collines, on est (très) loin de ces grosses machines à fric et de brassage… d’argent. Qu’en est-il de la production brassicole de notre province et plus particulièrement de la Gaume ? Santey’, mais avec modération.

Les marais de l’Ilet, un projet de renaturation (Etalle)

Ce site a été acquis par la commune d’Etalle au début des années 90 en vue de le réaménager. Le plus spectaculaire était, jusqu’à présent, la remise sous eau d’environ 3 hectares. Des travaux en cours vont complètement transformer le paysage pour faire de l’endroit un véritable joyau de nature !

Lucien Saintmard (Harnoncourt) mort en 1914.

Lors d’une formation de guide de mémoire, organisée par Interreg, sur la Guerre 1914-1918, Gabriel Saintmard a senti le besoin de relater les quelques années de la vie de son oncle tombé au champ d’honneur lors d’une mission de reconnaissance à Vedrin le 23 Août 1914. Lucien, avait 20 ans. Evocation.

Le chemin des écoliers - troisième partie : les élèves

Passage obligé de l’enfant par l’école maternelle, celui-ci va être formé par l’instituteur à apprendre les bases élémentaires de la vie dans le silence et dans l’écoute. Que de découvertes au travers du jeu, des images, des sons, des odeurs…

Le Gletton d'octobre 2015

Le Gletton d'octobre 2015

L’histoire de nos villes et villages en cartes postales - Jean-Marie Kergen et Christian Reichling (Arlon)

C’est toute notre histoire, notre patrimoine, nos racines, couchés sur des feuilles de papier pour narrer nos villes et villages. Ces «feuilles», ce sont des cartes postales que Jean-Marie et son comparse Christian ont engrangées dans de superbes albums. Ils vous partagent modestement leur passion, l’un uniquement pour les cartes postales sur Arlon, et l’autre, par la thématique des villages arlonais. Tous deux collectionneurs depuis des lustres, ils se complètent parfaitement au travers de la collectionnite. Que de souvenirs à raconter…

Louis Laturell, le dernier pâtre de Halanzy

Il a été considéré comme le dernier représentant d’une coutume patriarcale autrefois présente dans toutes les régions de « petite agriculture » : le gardiennat fonctionnarisé du troupeau communal. Au travers d’un tableau retrouvé, évocation de ce que fut le pâtre Louis au début du siècle dernier.

Amphibiens et reptiles de Gaume

Comme à l’accoutumée, le S.I de Virton vient d’éditer un nouveau guide sur la nature en Gaume. Cette fois, le choix s’est porté sur les amphibiens et reptiles de la région. Pour ce faire, appel a été fait à de véritables spécialistes de la question : Annie Remacle et Jean-Paul Jacob de Châtillon.

Le chemin des écoliers - deuxième partie : les instituteurs

Tant que les villages vivaient en partie repliés sur eux-mêmes, l’instituteur jouissait de la même autorité que le curé, le notaire ou le médecin. Cela n’a pas toujours été le cas et ce ne l’est plus aujourd’hui. Qu’en était-il autrefois en Gaume de ces « maîtres d’école » de 1861 à aujourd’hui.

Le Providence Band- Etalle

Récemment, les petits jeunes de l’école de la Providence d’Etalle étaient chauds pour ouvrir la 3e journée du Gaume Jazz à Rossignol. Ils ont présenté en musique des textes poignants, émouvants, créés par eux même à partir de leurs situations personnelles. Résultat inescompté par un CD qui vient de sortir et qui vous prend aux tripes. A découvrir.

Le Gletton d’octobre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de septembre 2015

Le Gletton de septembre 2015

Eric Grüdmann, un écrivain de la lumière

C’est à Herbeuval, petite cité verdoyante juchée à quelques encablures de Villers-devant-Orval et faisant partie de ce que l’on appelle communément la Gaume française, qu’Eric Gründmann a posé focales et objectifs multiples, en véritable passionné de photographie car, faire de la photo n’est pas un acte anodin, car on fixe des images pour l’éternité. Clic, clac…

Soeur Euloge à Ethe en 1914

Il est bon de rappeler à la génération d’aujourd’hui que Sœur Euloge, révérende Mère de la communauté d’Ethe et ses consœurs, se dépensèrent sans relâche et œuvrèrent toutes ensembles pendant les trois jours interminables de guerre les 21, 22 et 23 août 1914. Beaucoup de villageois d’Ethe et de Belmont qui l’ont connue ne pourront jamais l’oublier. Avec force, courage, détermination, et sans compter, elle su faire face à l’envahisseur. Evocation…

« La Campagnarde » à Poncelle

En 1995, à Poncelle, Nathalie Masson et Jean-François Jacoby reprennent la ferme « Au gué des oies ». Ils élèvent alors la « Blanc-Bleu Belge », vache laitière, et des poulets. Ils changent de race et se dirigent vers l’élevage des blondes d’Aquitaine et ouvrent un atelier de boucherie le 1er janvier 2014, sous le nom de « La Campagnarde, boucherie à la ferme ». A découvrir…

Le chemin des écoliers, 1ère partie

Septembre sonne l’heure de la rentrée des classes. Filles et garçons de 6 ans à 12 ans retrouvent les bancs de l’école. Ils vont y passer une grande partie de leur jeunesse

sous la férule de leur instituteur ou de leur institutrice. Promenade dans ce monde qui a bien changé au fil du temps et qui continue à évoluer. Sans doute, y retrouverez-vous quelques souvenirs de votre propre école primaire. En première partie, les bâtiments.

Le Gletton de septembre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Juillet-août 2015

Juillet-août 2015

Le gletton des vacances à Chiny

Le Gletton 472-473 de juillet-août 2015, fort de ses 60 pages avec sa superbe couverture en quadrichromie, vous propose sa 35e (!) promenade des vacances. Ce double numéro spécial

(à conserver), est entièrement consacré à la découverte du village de Chiny.

En préambule, une présentation fouillée de Joseph Collignon sous toutes ses formes au travers de photos inédites et insolites vous est proposée au travers de : Chiny, ville ou village, est ce bien en Gaume ?; le comté, le prieuré et la prévôté de Chiny ; le parcours historique du quartier du fort ; le village au fil du temps d’hier à aujourd’hui ; immanquablement, la guerre de 14/18 et celle de 40/45 ; la Semois ; le patrimoine ; les contes et légendes ; et les associations.

Vous partirez ensuite à la rencontre de : Jean-Marie Moreaux qui nous conte l’histoire de Chiny de 1815 à 1960 au travers de 4 ouvrages rédigés ; de la Compagnie des Archers du Liry qui a 37 ans ; de la Confrérie Saint Arnould qui va fêter dignement son 48e anniversaire et la bière » La Hotteuse » du 700e ; d’une charmante Epi Cerie spécialisée en produits régionaux tenue par Anne Sophie et Pierre ; de Vincent Genin, le patron de la société Les Passeurs Réunis ; d’un parcours non exhaustif des hôtels de Chiny d’hier et d’aujourd’hui, connus, reconnus, jamais inconnus, avec Marc et Irma Blaise.

Et vous terminez la charmante balade de ce sympathique village gaumais au rayon nature, avec la forêt et ses arbres (très) remarquables.

A votre tour maintenant, chers lecteurs, de vous élancer sur les routes, chemins, voyettes de la ville de Chiny pour y faire mille et une découvertes. Un village, une rivière, une forêt vous ouvrent les bras !

Le Gletton des vacances de juillet-août est à vous procurer sans tarder dans les dépôts habituels pour la modique somme de 5€ ou à défaut, en versant la somme de 6€80 frais d’envoi compris, au compte IBAN BE37 0010-3441-0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois – ou secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de juin 2015

Le Gletton de juin 2015

Six rencontres dans le Gletton de JUIN

Isabelle Magnette-Mellier- une femme de la terre

Originaire de Ste-Marie-sur-Semois, Isabelle Magnette est la fille de Michel, débardeur bien connu et de Jeanne Radermacher qui tient une ferme à Nochet. Même si sa vie ne ressemble pas vraiment à un long fleuve tranquille, elle a de qui tenir comme on dit, et a la terre dans la peau avec une technique particulière pour le raku !

Claudine Hanzen et Gaston Fontaine, colombophiles du Rapide à Arlon

Ils sont omniprésents dans les grandes villes, et souvent dérangeants du fait de leurs éjections. Mais ils constituent aussi une bonne partie de la vie de passionnés qui les élèvent pour la qualité de leur vol, leur vitesse, leur aspect, leur sens inné de la boussole. Tous ces pigeons sont de la race « biset », mais entre les «sauvages » et les « éduqués », il y a un monde.

Le Musée brassicole des deux Luxembourg ASBL est né !

La mission principale de notre association consiste en la sauvegarde du patrimoine brassicole régional. Ceci inclut non seulement la simple collecte de pièces historiques, mais aussi leur étude. Un élément très important pour nous est la sauvegarde de la mémoire. Cela consiste entre autres à réaliser des interviews avec des personnes issues du milieu brassicole. A côté de ces histoires récoltées, nous travaillons également l’Histoire de ces brasseries en question. A vos greniers, caves et archives !

Les 30 ans du Gaume Jazz Festival de Rossignol

30 ans de succès et de reconnaissance internationale acquise au fil des saisons, grâce

au flair de son mentor, Jean-Pierre Bissot, et à l’ouverture d’esprit des organisateurs et acteurs de terrain. Rossignol a « fait son trou » sur la scène européenne des festivals de jazz et des festivals d’été, tout simplement…

Le comptoir de la cigogne à Toernich

Dans la mouvance du retour des petites épiceries de village, une cigogne a déposé récemment à Toernich, petit village de la commune d’Arlon, dans la mini épicerie tenue par Séverine, un panier contenant des produits de terroir, d’aliments bio et, bien sûr, de spécialités d’Alsace.

La Ferme du Vivier de Maggy Ska – Virton

Lorsque vous arrivez à la Ferme du Vivier, nichée dans la forêt à quelques centaines de mètres en face de l’Institut Pierrard, vous êtes accueillis à la barrière par les deux gros chiens de Maggy alors qu’un couple de canards colvert profite de l’étang situé devant l’entrée de la ferme ! L’ambiance champêtre est au rendez-vous, c’est le paradis, c’est un havre de paix. Evocation.

A toutes et à tous, bonnes vacances…

Le Gletton de juin est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de mai 2015

Le cidre Munaut pétille à nouveau à Virton !

Le cidre Munaut, vous ne le connaissez pas ? Au moins le nom ou à défaut d’avoir goûté un jour la « Carte Blanche » ! C’était une boisson fétiche de la Gaume, durant des lustres, bien avant que l’Orval ne devienne la reine mousseuse des Gaumais. Autres goûts, autre style, autre époque. Le cidre Munaut fabriqué dès 1900 par Eugène a jadis servi de base au « maitrank gaumais », l’énigmatique « Zigomar » qui se déguste au fond des bois de Rabais, le 1er mai, sous la houlette de la confrérie des Zigomars. 115 ans plus tard, Didier Munaut, son arrière-petit-fils, vient de se lancer lui aussi dans la fabrication du cidre et vous présente la bien-nommée « Cuvée de la Renaissance 2015 » à la luminosité d’un champagne et un agréable arrière-goût de bonnes pommes. A se procurer, et à boire sans modération…

Le patrimoine Arlonais

A force de fréquenter les mêmes lieux, nous n’y prêtons plus d’attention. Pourtant, ils nous réservent bien des surprises si nous prenons le temps d’y jeter un regard attentif et intéressé. Que de belles découvertes alors nous attendent et nous dévoile les richesses du patrimoine d’Arlon avec pas mal de beaux bâtiments à découvrir, le cimetière, la gare, le palais de justice…

Un livre,

« Le Luxembourg face aux épidémies : un siècle d’hygiène publique par Hugo Pierrard de Warempage

Au travers des archives de la commission médicale des Archives de l’Etat à Arlon Hugo a retrouvé une farde importante relatant une épidémie de choléra survenue à Virton du 3 novembre 1849 pour se terminer le 17 mars 1850.

Le projet Life Papillons

Lancé en 2009 pour une durée de 5 ans et prolongé une année supplémentaire, le projet Life Papillons vient de se terminer. L’heure est donc venue d’en faire un bilan tout à fait provisoire puisque de nombreuses actions réalisées dans ce cadre devraient avoir des répercutions durant de nombreuses années.

Histoire du soldat MENESTRET- Sainte-Marie-sur-Semois

Un ancien de 1914 François Menestret retrouvé par Gérard Servais.

Le Gletton de mai est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de avril 2015

Le Gletton de avril 2015

Barnichèvre à Barnich, la saveur d’un fromage de chèvre de chez nous

Il y a de ces saveurs gustatives qui vous parlent, et parmi elles, le fromage de chèvre reste un plaisir formidable. Et le fromage de chèvre n’est pas fait que dans le sud de la France. Le sud belge a aussi sa marque, Barnichèvre, depuis 9 ans. Rencontre de Sébastien Zenner, 30 ans, un de ces rares jeunes qui a décidé de rependre à bras le corps une activité agricole et qui vous fait 15 kg de fromage sous diverses saveurs avec 100 litres de lait !

Epices & Tout à Nobressart

C’est en mai 2012 qu’Agnès et Eric ont ouvert une charmante petite épicerie dans un village classé parmi les plus beaux de Wallonie. Ils ont ainsi transformé le corps de logis d’une ancienne ferme lorraine attenante à leur maison pour proposer de bons produits à tout qui veut se donner la peine de redécouvrir le commerce de proximité, proposant ainsi épices bio, vins naturels, produits régionaux, conditionnement en vrac et bien d’autres particularités, font de ce lieu bien plus qu’une banale épicerie.

Le hêtre du Hussard à Saint-Léger

Nombreux sont les villages qui recèlent un lieu, une histoire ou un personnage étonnants. Dans les bois proches de Saint-Léger, on peut découvrir des personnages gravés dans l’écorce de hêtres. Quels sont les auteurs de ces gravures ? De quand datent-elles ? Bonnes découvertes…

« Les canards blancs » de Cécile Bastien, Meix-dvt-Virton

Le premier récit (prix Jean Lebon 2014) confère le titre à l’ouvrage et nous plonge dans l’univers d’un fils de réfugié hongrois, encore marqué par les affres de l’insurrection de 1956 à travers le regard d’un enfant de 8 ans.

Duo Solot “ pou in levey d’sulo”

Le Sacre du Printemps d'Igor Stravinsky interprété au beau milieu du domaine des Epioux, à 6 h du matin, c'était un sacré pari à relever. Un pari réussi ce 17 avril 2015, à mettre à l'actif des Jeunesses musicales du Luxembourg (75 ans d'existence) et à épingler au revers du col de leur mentor, Jean-Pierre Bissot, qui fêtait par la même occasion son 60° printemps. De toute beauté…

Le Gletton d’avril est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de mars 2015

Le Gletton de mars 2015

Jean-Michel Hendrickx de Florenville-vitrailleur

Voilà un métier rare, en tout cas dans l’art du vitrail non seulement pour le particulier mais aussi dans la création et la restauration dans les églises. Jean-Michel poursuit dans la lignée de son père Raymond, qui a travaillé toute sa vie dans ce domaine, à Hampteau (Hotton), après avoir suivi durant sept ans des cours aux Beaux-Arts d’Anvers, section vitrail. Et tout est modulable, selon la demande. Jean-Michel, au-delà de la qualité de son art, aime aussi faire plaisir au plus grand nombre en pratiquant des tarifs très raisonnables. Du tout bel art…

WILLY GERARD - artificier à Florenville, le chorégraphe de la pétarade

A 68 ans, cet ancien pompier et policier de Florenville avoue sa passion pour la mise à feu des ciels de notre chère province, dans le seul but avouable de charmer notre acuité visuelle. Pour un petit ou gros événement, on peut faire appel à ses services : il a le sens de la fête et le don de rendre certains soirs inoubliables. Avec son sens de l’esthétique et de l’effet de surprise, le « Johnny » gaumais des feux d’artifice n’a pas fini d’embraser le firmament.

Adrien RENAULD de Virton (1897–1990)

Ingénieur brasseur de formation, il tiendra de mains de maître la brasserie familiale Renauld située au bas de Virton, à l’arrière de la rue des Hottées, jusqu’en 1962, date de son dernier brassin. Pendant la guerre de 1914, il est interprète officiel pour la ville de Virton auprès des troupes ennemies. Le 4 décembre 1916 il fait partie du train de la déportation et emprisonné au camp de Ratingen près de Düsseldorf. En 1946, Adrien devient président du « Souvenir français » et à ce titre, un orateur hors pairs lors de commémorations des combats à Virton et à Ethe de 1914. Récit d’une vie…

Pierre BIGEAULT- résidant en France à « La Ferrières aux Etangs ».

Il est un des six rescapés du massacre perpétré en face de la ferme Allard le 22 août 1914 à Belmont (Ethe). Témoignage d’un vécu…

Lu pour vous

« Fresnois » est le dernier ouvrage que nous propose Gérard Cady dans sa série « Promenades du patrimoine en pays de Montmédy ».

« Gorcy 200 ans de fer et de feu », édité en 2013 par les éditions Paroles de Lorrains, est un livre important sur l’industrialisation du Pays-Haut lorrain proche de notre Gaume. Il ne manquera pas d’intéresser tous ceux dont un ou l’autre membre de la famille a travaillé à Gorcy.

Le Gletton de mars est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de janvier-février 2015

Le Gletton de janvier-février 2015

Bienvenue dans les maisons d’hôtes et gîtes de Gaume et d’autres collines

Le Gletton s’est plongé dans l’univers de l’hébergement de terroir, en Gaume, en France et dans le Pays d’Arlon le temps d’un week-end (prolongé). Pas de façon exhaustive, bien sûr, car ces lieux d’accueil comme gîte rural, citadin, à la ferme, en chambres d’hôtes, chambres d’hôtes à la ferme…, ayant chacun leurs spécificités et répondant à des critères de classification, sont bien trop nombreux pour les décrire tous en détail. Présentation de Jean-Luc Bodeux, suivi de la rencontre de Pierre Lemaire à Etalle, administrateur et membre depuis 1992 de la Fédération des gîtes et des chambres d’hôtes de Wallonie qui fête ses 25 ans. Tout un programme.

Soyez donc les bienvenus : à Saint-Léger, « Deux chambres, et du bon pain » chez Isabelle et Christian Staelens-Samain ; à « La Petite Maison » à Etalle, tenue par Anne-Marie Claude et Pierre Lemaire à Etalle, gestionnaire d’un gîte depuis 20 ans ; à Etalle, chez Pascal Eppe dans une ancienne « maison du comité » transformé en un gîte jouxtant sa propriété, tout en lui gardant son cachet architectural extérieur d’antan d’il y a tout juste 100 ans ! faisant partie des hébergements de tourisme de mémoire ; à Sommethonne « A la Gaum’aise » chez Pascale et Thierry Maire-Bréda dans ancienne fermette gaumaise ainsi réaménagée en chambres d’hôtes ayant pour thème les bières trappistes… et un mini gite ; à Williers, à quelques kilomètres de Florenville, côté français, chez Bernard Henry et Marie-Line Loiseau avec un gîte avec 4 chambres portant le nom envoûtant de « O sixième sens » !; à Fratin, près d’Etalle, chez Michel Vuylsteke qui a décidé de redynamiser le village gaumais en créant « Au gîte l’Odile » avant d’ouvrir un café-concert il y a quelques mois ; à Chiny, « Au Thirifays », superbe bâtisse rénovée par Sophie et Chris en chambres d’hôtes, gîte, et salle de réunion/fête ; les chambres d’hôtes de Viviane et Miro à «l’An 12» dans le petit village de Charency-Vezin en Lorraine française ; à Couvreux chez Françoise Bosquet, où « Les paniers du Mervaux » vous proposeront une assiette vive et une nature généreuse ; le « Parettois » à Attert, tenu par Magali Lemaître et Dimitri Gesquière ayant transformé un presbytère en un gîte de grande capacité ; à Heinstert à l’enseigne « A Yaaz » qui vous propose un d’hébergement à la ferme sous toutes ses formes entre tipi et familypod ; au Centre de partage communautaire d’Avioth, un havre de paix et un espace de liberté, avec Bruno Carton, Jean Vanlaer et Valérie Vuytsteke ;

Il va s’en dire que tous les propriétaires de gîtes et de maisons d’hôtes en plus de vous recevoir comme il se doit, se couperont en quatre afin de satisfaire votre curiosité touristique à la découverte des coins les plus reculés du sud de notre belle province et bien au-delà. « Bien venue(s) » donc, agréables séjours et découvertes…

Le Gletton de janvier-février est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 5 € ou à défaut, en versant la somme de 6€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de décembre 2014

Le Gletton de décembre 2014

De Robelmont à l’Ardèche (2 et fin) ou l’exode de 1940 – Eglantine PERRIN

Seconde épisode de huit pages, avec des illustrations de l’époque, de cette petite fille de Robelmont de 8 ans qui nous raconte son évacuation en juin 1940 en Ardèche. Destination le Pouzin en train puis la rentrée au pays 4 mois plus tard à Robelmont.

La numismatique de bal : Cartes de danse dans le Sud-Luxembourg belge

Souvenirs d’antan de nos grands parents se rendant au bal de la fête ! Mais auparavant, il fallait penser à se prémunir des précieuses cartes de bal (souvent achetées par les galants) et vendues par « l’accompagnateur » pour payer la danse à l’accordéoniste. Qu’en était-il en Gaume et dans les Ardennes dans les années 30 du siècle dernier ? Toute une époque révolue aujourd’hui…« dansez jeunesse. »

L’ASBL Ardenne et Gaume gère 2500 hectares de réserves naturelles

Depuis plus de 70 ans, l’ASBL Ardenne et Gaume se consacre à la protection de sites naturels remarquables, protégés selon l’intérêt et la rareté de leur flore, de leur faune,

mais aussi de leur valeur géologique, archéologique, historique ou esthétique. Elle s’appelle « Ardenne et Gaume » parce qu’à l’origine, c’était surtout dans ces régions qu’elle a œuvré. A découvrir.

Heureuses fêtes de fin d’années à toutes et à tous et bonne année 2015!

Le Gletton de décembre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de novembre 2014

Le Gletton de novembre 2014

José ADAM, garagiste à Tintigny

Qui ne connaît le garage Adam situé sur le Haut des Fagots à Tintigny ? Mécano dans l’âme, José y travaille depuis 1955, il y aura bientôt 60 ans. Qu’elle soit anglaise, à molette, à cliquet ou plate, la clé n’a plus de secret pour lui. A fortiori, à 80 ans, il trouve les yeux fermés la bonne clef pour la bonne voiture. Pour José, le travail c’est la santé…

De Robelmont à l’Ardèche (1) ou l’exode de 1940 – Eglantine PERRIN

Evocation poignante en deux épisodes de huit pages, de cette petite fille de Robelmont qui nous raconte son évacuation en juin 1940 en Ardèche. Elle le fait avec beaucoup de saveur au travers de ses yeux de fillette de huit ans. A découvrir…

Les Antiques à Arlon – Carine THIMISTER

Antiquaire, métier en voie de disparition qui fait rêver, auréolé de nostalgie, d’amour du beau, de découvertes « alibabesques », de plaisirs esthétiques, de douceurs de vivre un peu poétiques. Image d’Epinal, tout cela ! Les antiquaires sont au 21ème siècle, les rémouleurs du 20ème… Rencontre de cette antiquaire passionnée depuis une petite trentaine d’années.

La COLUPA

Alors que les commémorations de 14-18 battent leur plein partout et en marge de celles du 11 novembre, s’élèvent des voix différentes qui prônent davantage une réflexion sur les causes et sur le comment éviter d’en revenir à ces situations. En première ligne de cette réflexion la COLUPA. Une vingtaine de mouvements de la province se concertent et s’unissent depuis lors, en vue de faire progresser dans les actes la force de la paix.

Le Gletton de novembre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton d'octobre 2014

Le Gletton d'octobre 2014

Delphine LIEGEOIS (dite Octavie) d’Ethe, centenaire.

Le 31 octobre 2014, la ville de Virton fêtera dignement Madame Octavie LIEGEOIS, d’Ethe, pour ses 100 ans d’existence ! Un siècle plus tard, elle se souvient comme si c’était aujourd’hui de son enfance et de ce que ses parents lui ont raconté sur la guerre 14/18. Evocation dans les moindres détails.

Annie LAMBERT et What about it ? : du rock made in Habay !

C’est en clôture de la 30ème édition du Gaume Jazz Festival début août à Rossignol que nous avons découvert le groupe « What about it ? » emmené par sa chanteuse Annie Lambert dans des reprises de la célèbre chanteuse américaine Patti Smith.

Les champignons comestibles de Gaume - Bruno Pétrement

Cette année, le S.I. de Virton vient de faire paraître un troisième petit guide consacré à la nature en Gaume. Il est cette fois consacré aux champignons comestibles et sa rédaction a été confiée à un spécialiste mycologue reconnu, Bruno Pétrement de Gérouville.

Les chemins de l’histoire…

La petite et la grande histoire ne sont pas antagonistes. Chacune apporte son éclairage sur la vie de ceux qui nous ont précédés. Découvertes avec, un spectacle-parcours à Alon, la restauration d’un château à Montquintin, des fêtes romaines à la villa de Mageroy à Habay-la-Vieille et un cabaret pacifiste à Houdemont.

Gérouville : l’orme « tilleul » a été fortifié de fond en comble

C’est un des arbres les plus connus de Gaume. Il est célèbre et pourtant, il est mort depuis 90 ans, quand une tempête l’expédia par terre en 1876. Il est l’emblème de Gérouville. Une équipe de spécialiste l’a restauré.

Le Gletton d’octobre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois-secretariat.gletton@gmail.com

Le Glettton de septembre 2014

Le Glettton de septembre 2014

Fanette Baillieux, la globe-trotteuse de Robelmont.

Avec un papa pilote de ligne et un prénom tellement brellien, si poétique, la fille qui a vu l’ours, mais aussi l’ancestral Kiwi austral, ne pouvait qu’avoir le goût des voyages et de l’aventure. Elle est aussi passionnée d’aventure, d’ornithologie et de vannerie, ne cessant d’alimenter ses rêves, nourrissant son enthousiasme.

Le dépôt-vente chez « Le Papa d’Eugénie » à Habay-la-Vieille, un concept éco-citoyen responsable.

Chez Frédéric Lebrun, alias « Le Papa d’Eugénie », c’est d’abord une vraie boutique de seconde main, un dépôt-vente pour bébés et enfants de la naissance à 14 ans, (soit du vêtement, des articles de puériculture, du jouet, du mobilier et de la déco), ainsi que des articles de grossesse pour les mamans. Vous trouverez aisément tout ce qu’il vous faut pour votre bébé et votre enfant. Une visite s’impose.

La déportation des Gaumais 1916-1917 (3e partie)

Courrier de M. André Flamion de Beauraing qui vous propose la transcription d’un carnet ayant appartenu à son père, (Paul Flamion (1891-1968) originaire de Termes), dans lequel celui-ci avait noté quelques faits vécus durant sa déportation à Cassel en 1916.

Lu pour vous : Trace d’enfance, un livre insolite de Bruno Dupont

Bruno Dupont de Robelmont a relooké notre revue et il illustre régulièrement la rubrique « Coup de Gletton ». Voici qu’il publie un livre très particulier et original : mi-livre de peinture, mi-biographie. Une manière de mieux connaître son œuvre et sa vision de l’art. A découvrir absolument.

« La semeuse » et « Années folles » deux toiles du peintre Christian Cantos

Récemment exposées en la galerie du Comble à Virton, ces deux toiles ont interpellé pas mal de visiteurs.

Le Gletton de septembre est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton d'été 2014 ( juillet et août)

Le Gletton d'été 2014 ( juillet et août)

Le Gletton des vacances à Habay-la-Vieille et à Houdemont

Le Gletton 460-461 de juillet-août 2014, fort de ses 54 pages avec sa superbe couverture en quadrichromie, vous propose sa 34ème (!) promenade des vacances. Ce double numéro spécial (à garder), est entièrement consacré à la découverte des villages de Habay-la-Vieille et d’Houdemont.

En préambule, une présentation fouillée de Joseph Collignon sous toutes ses formes au travers de photos inédites et insolites vous est proposée pour chacun d’eux : l’historique, les guerres de 14/18 et de 40/45, la population, la structure des rues, les églises, le château de la Trapperie, le Bua, Flanlive, les Harmonies, le Mageroy, la fête au village, le cinéma le Foyer, la briqueterie, le chemin de fer, Champenois...

Vous partirez ensuite à la rencontre de : Vincent Goffinet « mazout- gaz-charbon » ; Patrice Thiry et « Centrale froid » ; la société de pêche « Les Amis de la Rulles » ; Caroline Heraly, l’amour du papier transformé ; Pol Clausse, un Louis la brocante à la gaumaise et ses salaisons ; Justin Merck, artisan chocolatier, à l’enseigne « Just’ un Chocolat » ; Le Théâtre Royal des Forges depuis 1945.

Et vous terminez la charmante balade de ces sympathiques villages gaumais au rayon nature avec la forêt et ses arbres remarquables.

Nous vous souhaitons une bonne lecture et découvertes.

Le Gletton des vacances de juillet-août est à vous procurer sans tarder dans les dépôts habituels pour la modique somme de 5€ ou à défaut, en versant la somme de 6€80 frais d’envoi compris, au compte IBAN BE37 0010-3441-0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois – ou secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de juin 2014

Le Gletton de juin 2014

Des jeunes tournent un court métrage qui leur ressemble –Virton.

Grâce à la Maison des jeunes de Virton, des ados ont pu réaliser lors des dernières vacances d’été un court métrage qui a fait l’objet d’un D.V.D. Mais qu’en est-il de l’éducation aux médias, de la production filmique locale ? Durant sept jours, un groupe de neuf jeunes a exploré l’envers du décor du petit et grand écran. Aurélie Lambert nous parle de «La dictatrice».

Jean-Claude Zanini, coiffeur pour hommes – Tintigny.

Né à Ostende il y a 66 ans, d’un père italien et d’une mère bellifontaine, Jean-Claude Zanini porte avec élégance une barbe soigneusement taillée, ainsi que le poids des années. Il a débuté dans la profession le 8 mai 1969, après avoir travaillé tous les samedis durant un an chez Arnold Fagny. Sa passion pour le football (et le Gletton), lui permet d’échanger de bons moments avec ses clients fidèles, sans pour cela, leur couper les cheveux en quatre...

Les bornes frontières, entre patrimoine, histoire et balades.

Peut-être les avez-vous déjà vues, regardées, admirées. Elles vous ont peut-être intrigué. Ou bien, vous ne les avez jamais remarquées et vous vous en moquez.

Quoi qu’il en soit, elles sont bien inscrites dans le paysage. Ce sont les bornes frontières belgo-luxembourgeoises, placées « in situ » de part et d’autre de la frontière après le traité de Versailles qui a scindé le Duché de Luxembourg. Rencontre d’un passionné du passé de ces bornes, Jos Goergen, qui en fait un livre, après avoir parcouru des centaines d’heures de marche découverte, pour en répertorier 286 !.

Jean-Claude de Henuset, meunier itinérant ! – Huombois.

Il a un métier peu commun et original : chauffeur d’un moulin mobile pour le Moulinde Beckerich, autrement dit, meunier itinérant. Pourtant, rien ne le prédisposait à ce genre de métier. Il se rend soit dans des fermes (qu’ils soient éleveurs, engraisseurs ou producteurs laitiers) soit dans des installations de bio-gaz (digesteurs en France) pour faire de la farine, jusqu’à 50 tonnes par jours !.

La ferme biologique du « Rond Pré »- Etalle

La ferme de Jean-Marie Lutgen accueille depuis quelques mois 6000 poules pondeuses bio. Ce nouvel élevage diversifie les productions de l’exploitation, à savoir lait et pommes de terre bio. 6000 poules, séparées en deux lots de 3000, normes bio

obligent, ont pris alors possession des lieux et des 2ha40 de prairie attenante. C’est qu’à la ferme Lutgen : « Ce qu’on produit, on le mange ! ».

Le Gletton de juin est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte BE 37 0010 3441 0828 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois - secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de Mai 2014

Le Gletton de Mai 2014

Jeanne BODEUX est centenaire !

Jeanne (tante de Jean-Luc et de Bruno Bodeux rédacteurs au Gletton), est née le 6 janvier 1914 à Frenois, originaire du petit hameau de la commune de Termes, désormais appartenant à la commune de Chiny. Fille de Jean-Baptiste Bodeux et de Marie-Françoise Lemaire, elle était la cadette de six enfants : Louis, Ida, Charles, Félix et Alphonse qui mourut quasi à sa naissance comme deux autres enfants. Ses parents exerçaient le rude métier d’agriculteurs et lui ont très vite appris le dur métier de la terre. Elle se souvient très bien de la difficulté de la vie à cette époque-là.

Evocation, de la campagne à la ville …

La future réserve naturelle domaniale de la carrière de Tattert. Le site de l’ancienne carrière de Tattert est situé sur la première cuesta de la Lorraine à la sortie du village de Thiaumont sur la route vers Lischert. Autrefois on y exploitait du sable et des grès. Après l’arrêt de son exploitation vers 1980, le milieu sableux, sec et ensoleillé a attiré nombre d’espèces d’insectes et de plantes. Ce milieu rare etspécifique qui joue le rôle de refuge pour divers habitats et espèces rares sera classé prochainement en Réserve Naturelle Domaniale (RND).

Du théâtre, en veux-tu ? en voilà !

Le théâtre n’a jamais été aussi vivant en Gaume et dans le pays d’Arlon. Quand vient la mauvaise saison, de nombreuses troupes proposent leurs pièces à un public grandissant. La qualité est souvent au rendez-vous grâce aux interventions de metteurs en scène professionnels. Le jeu des acteurs et des actrices s’améliore sans cesse. De nouvelles idées naissent : festivals, aménagement de salles… En voici un petit tour !

Le Gletton a enfin son site et sa bibliothèque.

Cela fait longtemps que l’idée nous trottait dans la tête. Après bien des discussions, voilà enfin notre site internet. Pour s’y rendre, il suffit de taper « legletton.be ».

De nombreux livres, publications et revues diverses appartenant au Gletton amassées au fil du temps, ont été mis gracieusement en dépôt dans la salle du patrimoine local de la bibliothèque de Saint-Léger. Tout cette littéraire est consultable sur place.

Bonnes découvertes.

Le saule du curé de Ruette (Edouard Ned)

Plus belle qu’une légende, c’est histoire tragique que vous conte un bon écrivain de chez nous...

Le Gletton de mai est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte 001-0344108-28 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois jp.soblet@gmail.com

Le Gletton d'avril 2014

Le Gletton d'avril 2014

Le marché fermier de la halle de HAN (Tintigny) ou 30 ans de rencontres entre producteurs et consommateurs !

Marché des P’tits Mougnas de Potaye (PMP), Marché d’Ansart, Marché de Han. Depuis 30 ans et différentes appellations, l’endroit est devenu un rendez-vous incontournable les vendredis de 17 à 20h. C’est la ruée d’achats - bio ou pas-, dégustation de produits du terroir et convivialité, sont les maîtres-mots de ce marché avec ce slogan : « Manger Région, Manger Saison, Manger Raison (dixit Joseph Collignon).

C’est André Wenkin, prêtre bien connu dans le Sud –Luxembourg et au-delà, qui a initié ce projet. Comme il vient d’être pensionné, c’était l’occasion de faire le point sur ce marché qui ne se revendique pas 100 % bio… Rendez-vous avec le Gletton le 16 mai prochain !

L’asbl Cuesta : Développement de projet local.

En marge de l’AG qui vient de se tenir au Centre Culturel de Rossignol-Tintigny et de l’introduction d’un 3ème communes gaumaises, deux projets particuliers de Cuestas ont été mis en place : le projet agricole et le projet éco-construction.

Luc HERMANN, archéologue et professeur à l’Inda d’Arlon.

Luc donne des cours d’histoire et de géographie en français et en allemand.

Archéologue de formation, il met à profit les congés scolaires pour s’adonner à sa véritable passion. Il voyage essentiellement en Asie mineure, seul, à la recherche de dessins symboliques gravés sur la pierre et que l’on nomme “pétroglyphes”.

Plongeons en sa compagnie, dans l’univers mystérieux de l’art rupestre...

Lu pour vous :

La BD à travers champs : un morceau de choix avec les aventures en quatre tomes d’Aimé Lacapelle, un agriculteur policier imaginé et dessiné par Jean-Yves Ferri.

La guerre de 14/18 en Gaume. (1)

Témoignage de Madame Monique Compagnie-Clausse de Saint-Mard qui nous a

envoyé un petit texte qui raconte ce qu’a vécu sa maman au mois d’août 1914.

Le Gletton d’avril est à vous procurer dans les dépôts habituels pour la modique somme de 1,50 € ou à défaut, en versant la somme de 2€80 frais d’envoi compris, au compte 001-0344108-28 du Gletton, 28 rue Saint-Martin - 6740 Villers-sur-Semois -

jp.soblet@gmail.com

Le Gletton de janvier - février - mars 2014

Le Gletton de janvier - février - mars 2014

LE GLETTON PLONGE TOUT ENTIER DANS LE BIO EN LORRAINE

Les lecteurs assidus du mensuel de la Gaume et d’autres collines ont dû prendre leur mal en patience. Le Gletton avait disparu des rayons en ce début d’année. C’était pour mieux préparer un gros numéro, triple, consacré au « bio » en Lorraine.

L’agriculture biologique est très à la mode depuis quelques années en Lorraine où le nombre d’agriculteurs a explosé, par conviction philosophique mais aussi par la grâce de primes plus favorables qu’en agriculture classique. A Arlon, un petit marché bio a vu le jour depuis janvier, comme pour conforter cet état d’esprit.

Alors, Le Gletton est parti sur les routes gaumaises et du pays d’Arlon à la rencontre de ces producteurs nouveaux ou plus anciens, car il y a des précurseurs, à l’image des Paquet à Les Fossés, qui vivent le bio depuis plus de trente ans, ou la ferme des Hayons, ou Philippe Heynen, commerçant précurseur du bio à Toernich et actuellement président de Nature et Progrès dans le sud de la province.

Pains, céréales, fromages, viande de bœuf, de poulet et de mouton, charcuteries, légumes, produits cosmétiques, le bio est partout, il suffit de le dénicher, de Muno à Arlon et de Torgny à Habay. Sans oublier des magasins spécialisés, comme Vie Saine à Arlon, Bio Vallée à Vance ou Estea à Virton. Sans oublier non plus des magasins à la ferme comme à la ferme des Bleuets à Longeau.

Bio par ci, bio par là, Le Gletton vous en offre 72 pages de condensé et de découvertes pour le meilleur du goût et de votre santé !

« Le Bio en Lorraine » est vendu 6 euros en librairie ou sur commande au 0494-12.32.72 ou secretariat.gletton@gmail.com

Le Gletton de décembre 2013

Le Gletton de décembre 2013

ETHE, L'ÉCOLE DE MON ENFANCE - GUY GUISSARD

Dans les numéros du Gletton de mai et juin 2013, Guy Guissard nous a raconté le quartier de son enfance à Ethe entre 1945 et 1955. Aujourd'hui, il se souvient de son école maternelle et de son école primaire. Des pages de souvenirs et de photos inédites qui nous ramènent vers un autre temps à jamais perdu.

HOMMAGE À WALTER LENDERS - ATTERT

Il semblait éternel comme les musiques historiques de Wallonie qu'il a fait revivre et vivre depuis des lustres. Walter s'en est allé, vaincu par la maladie. Le Gletton se devait de lui rendre un hommage. Tout simplement, en tant qu'ami de notre culture et de nos terroirs qu'il a tant fait vibrer.

GILLIANE WARZÉE, ARTISTE-PEINTRE - RULLES

Autodidacte, Gilliane peint à l'ultraviolet. Mais également à l'huile et réalise ses pigments elle-même à partir de poudres achetées en Allemagne. Elle adore peindre des portraits à la palette de personnages célèbres et d'animaux. A découvrir.

OENO-CONCEPT, PHILIPPE CORBESIER – ANLIER

Les amateurs de vin ne savent plus où donner de la tête en cette période de fêtes. Philippe Corbesier se propose de transformer votre maison en un véritable salon de dégustation le temps d'une soirée, et vous initier à l'art de la dégustation de vins en compagnie de vos proches. Avec modération.

CONTE DE NOËL- COMMENT LES POMMES DE NOËL DEVINRENT DES BOULES DE VERRE ?

« … Cette année-là, la fête de Noël fut somptueuse dans la maison du bûcheron. Les enfants étaient aux anges. Le souper du réveillon fut un véritable festin dont on se souviendrait longtemps. »

Bonnes fêtes à tous nos lecteurs et revendeurs, et à 2014.

Le Gletton de novembre 2013.

Le Gletton de novembre 2013.

Coiffeurs pour arbres-Alexandre Kraft de Heinsch et Ludovic Leblanc de Sampont

Amoureux de nature depuis l’enfance, nos deux compères sont grimpeurs – élagueurs. Associés depuis deux ans, ils proposent toute une série de services, à savoir : taille douce ou sanitaire des grands arbres, abattage et démontage d’arbres dangereux, taille d’arbres fruitiers, rognage de souches, réfections de pelouses, plantations, aménagements horticoles… Leur travail est donc très diversifié et ils partagent tous les deux tous les chantiers, leur spécialisation respective se révélant très complémentaire. Ils décoiffent, et pas un peu…

Nathalie Noël créatrice de luminaires - Nantimont

Nathalie Noël se plaît à jouer la fée des lumières décoratives par la grâce de luminaires faits maison, lançant sa propre collection « Annah ». Une collection en quatre tendances, pour créer de belles atmosphères lumineuses, avec des lampes de chevet, de table, de sol ou à pendre, de toutes dimensions. Avec des couleurs et des textures variées, mais toujours avec des matières de qualité, du coton peint, du velours, du papier japonais. Lumière svp…

La santé autrement - Florence de Lacuisine et Christine de Torgny

Considérant, que seule la médecine traditionnelle ne peut faire favorablement évoluer, elles se sont intéressées toutes les deux à d’autres pratiques, dont des pratiques énergétiques tout en prenant conscience que nous sommes tous vibrations et énergie, et que c’est là, la porte d’entrée de sa propre guérison. A découvrir…

« Aux paniers de Mervaux » Françoise Bosquet –Couvreux

Toujours portée par un « Van d’Ouest », Françoise, la dynamique vannière de Gaume a quitté ses pénates de Lamorteau pour se fixer à Couvreux. Elle attend les tresseurs d’osier en herbe ou simplement désireux de se perfectionner, mais aussi les amateurs de cuisine « sauvage » et authentique, ainsi que les randonneurs affamés de paysages. Un déplacement s’impose…

« La rivière à Cabiac sur terre » Jofroi de Champs - Ath

Chanteur des années 70, Jofroi s’est lancé lui aussi dans l’aventure en publiant une compilation reprenant quarante années de chansons et de spectacles dédiés aux enfants. Chaque disque bénéficie d’une présentation qui le situe dans la carrière de l’auteur et dans l’ambiance de l’époque. Absolument à écouter…

Les cormorans arrivent en Gaume !

Ceux-ci débarquent de Hollande au mois d’octobre pour nous créer beaucoup de soucis. Ceux-ci sont très friands de poissons remis à la rivière. Cet oiseau, est un grand prédateur qui consomme journellement plus de cinq cent grammes de poisson sauvage et en blesse autant. Soyons sur nos gardes en préservant notre environnement aquatique…